Rodez : le garage Costes-Cunill renaît à Bel Air après son incendie

Répandre l'amour

Le garage a repris ses activités malgré le sinistre et le confinement. Le personnel espère revenir route de Vabre, l’an prochain, après la reconstruction de son local.

Tel un phénix, le garage Costes-Cunill renaît de ses cendres, depuis début novembre, rue Nicolas-Appert, sur la zone de Bel Air.

Beaucoup se souviennent encore du terrible incendie qui avait ravagé le garage, cet été en juillet. L’enquête judiciaire et celle des assurances n’avaient pas pu déterminer les causes de ce sinistre. Une véritable frustration pour Géraldine Laurens et Thierry Costes, les deux patrons de cet établissement fondés en 1987 par Raymond Costes et Jean Cunill.

Aujourd’hui, cette frustration a laissé place au bonheur retrouvé de pouvoir retravailler, presque normalement. L’équipe composée, de sept salariés, a déniché une superficie de 900 m2. Quatre mois après le sinistre, les voilà donc à relancer ce garage historique spécialisé dans la carrosserie, la peinture et les réparations. “Nous avons été tellement contents de voir toute cette solidarité autour de nous. De la vraie solidarité aveyronnaise. Même la banque et les assurances ont joué le jeu pour nous débloquer rapidement les fonds pour pouvoir redémarrer”, souligne Géraldine Laurens. “Nous avons un papy à qui nous avions fait un devis en juin, pour une vitre arrière. Il a mis une bâche et a attendu le mois de novembre pour venir faire la réparation !”, s’exclame Géraldine, émue à l’évocation de cette anecdote. Car c’est aussi cette fidélité qui donne des ailes au phénix

Il faut dire que le personnel du garage a dû tout mettre en place, dans le nouveau local, avant la reprise. Gaz, électricité, chauffage… tout manquait.

Aujourd’hui encore, il manque des espaces comme les aires de nettoyage des moteurs, les réserves de collectes… Mais rien ne semble arrêter le duo Costes et Cunill. Et si l’équipe continue à dépanner ses clients à Bel Air, elle n’en garde pas moins un œil sur la construction de son futur garage.

Dès cette semaine, l’ancien local, route de Vabre, sera complètement rasé. L’architecte en charge du projet a déjà fait des propositions de croquis et des ébauches. “ Nous espérons bien y déménager l’an prochain. Nous avons vraiment hâte de retrouver notre emplacement. Là-bas, route de Vabre, nous avions une meilleure visibilité. Mais les gens savent tout de même nous trouver. On leur indique l’adresse entre la centrale à béton et Promo cash et ils nous trouvent”, ajoute Thierry Costes.

Les deux patrons ne perdent pas une occasion de remercier aussi leur “super” équipe, “qui a toujours été là, malgré tout”.

Il est vrai que c’est dans l’adversité – en l’occurrence entre un sinistre et un long confinement- qu’on reconnaît les personnes sur lesquelles on peut compter.

Mais les familles Costes et Cunill n’ont jamais douté de cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *