Produits ménagers : 44 % contiennent des substances toxiques, alerte l’UFC-Que Choisir

Répandre l'amour

l’essentiel Une nouvelle étude de l’UFC-Que Choisir, publiée mardi 8 décembre, alerte sur les substances toxiques bien trop souvent présentes dans les produits d’entretien.

Alors que les ventes de produits ménagers ont explosé avec la Covid-19, l’UFC-Que Choisir a étudié la composition de 244 d’entre eux (lessives, adoucissants, nettoyants vitres ou WC), au regard des risques pour la santé humaine et l’environnement. Et les résultats sont alarmants : près d’un produit étudié sur 2, soit 44 %, regorge de composés dangereux.

À la tête des produits les moins recommandables, l’UFC-Que Choisir relève notamment “les détergents multiusages et les lessives liquides qui abusent de parfums et de conservateurs allergisants”. Également, les adoucissants qui “exposent notre peau tout au long de la journée à un cocktail de substances toxiques”, ainsi que les blocs WC “qui non seulement contribuent à l’émission de polluants dans l’air, mais sont également particulièrement nocifs pour l’environnement”.

Se tourner vers des grandes marques n’est pas non plus une solution, relève l’étude. Ces dernières sont nombreuses à utiliser “des parfums probablement ou suspectés d’être toxiques pour la reproduction et/ou suspectés d’être perturbateur endocrinien”.

L’UFC-Que Choisir met également en garde les consommateurs contre “les mentions du type “sensitive” ou “écologique”, les images évocatrices de la nature ou encore la mise en avant d’ingrédients traditionnels tels que le savon noir ou le savon de Marseille”, qui cachent en vérité une autre réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *