Héro, le premier sweat recyclé et made in France

Répandre l'amour
Les produits sont pour l’instant unisexe. (C)Héro
Héro propose des sweats recyclés et made in France. ©Héro

Originaire de Cambrai, Florent Liénard a débuté sa vie professionnelle à Paris où il accompagnait des start-up tout en travaillant sur son propre projet entrepreneurial. « J’avais envie de monter quelque chose en lien avec l’environnement. C’est en lisant un article sur l’impact de l’industrie textile que j’ai eu l’idée de proposer des produits recyclés et fabriqués en France », explique-t-il. L’entrepreneur commence alors par chercher des ateliers de confection capables de répondre à ses besoins. « J’ai débuté ma prospection en décembre 2018, j’ai appelé près d’une centaine de professionnels et j’ai posé toutes les questions qui me venaient en tête. J’ai appris sur le tas », ajoute-t-il.

Partenaires de confiance

En dix mois Florent Liénard affine son projet et trouve des partenaires de confiance. Ce sera l’Espagne pour le recyclage, les Établissements Malterre à Moreuil (Somme) pour le tricotage et Ithac à Roanne (Loire) pour la fabrication. « C’est le dirigeant de l’association Ithac qui m’a parlé de Laurent Malterre que je ne connaissais pas. Ils travaillaient déjà ensemble sur d’autres projets », se souvient-il. Après une première prise de contact, Florent Liénard visite les ateliers du tricoteur. « Laurent a vraiment pris le temps de m’écouter, il m’a expliqué comment fonctionnait sa chaîne de production et il a été très réactif », poursuit-il. Après avoir fait des essais avec un t-shirt, Florent Liénard décide finalement de se concentrer sur le sweat. « Je n’étais pas satisfait du tissu pour quelque chose que l’on porte à même la peau. Là, sur le sweat, nous sommes arrivés à obtenir un coton plus doux et confortable », souligne-t-il. Lancée en septembre 2019 avec un objectif de 100 sweats en pré-commandes, la campagne de financement participatif se révèle être un grand succès avec 1 000 produits réservés.

« J’avais envie de monter quelque chose en lien avec l’environnement »

Développer sa gamme

« Nous avons livré les premiers sweats en février 2020, les retours ont été très bons puisque nous avons eu un taux de satisfaction de 94%. Cela veut dire que les gens aiment le produit, mais qu’ils sont aussi près à payer un peu plus cher pour un article recyclé et fabriqué en France », s’enthousiasme le fondateur d’Héro. Dans la foulée, Florent Liénard monte une deuxième pré-commande de sweats, avec cette fois-ci un choix de six couleurs. Fin octobre, il a lancé un sweat à capuche en deux couleurs. « Nous sommes présents physiquement dans le Vieux Lille chez Saint-James et à Tournai en Belgique. Notre objectif, pour 2021, est de développer les points de vente. En revanche, nous fonctionnerons toujours en pré-commande pour ne pas faire de stocks inutiles et éviter tout gaspillage », détaille Florent Liénard qui compte bien étoffer sa gamme de nouvelles références à partir de janvier prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *