Beaux livres : notre sélection pour Noël

Répandre l'amour

Pas de gestes barrières lorsqu’il s’agit d’ouvrir ces albums qui célèbrent les artistes d’hier et d’aujourd’hui.

L’histoire prend de l’éclat

Riche idée que d’avoir colorisé des images du passé, que l’on a toujours imaginé comme un univers englouti dans un noir et blanc éternel. Dans cet ouvrage qui retrace l’origine de chaque photo et de son auteur, les captifs confédérés de la bataille de Gettysburg, en 1863, sont les cousins à peine éloignés de tous les prisonniers de nos guerres contemporaines, et cette calèche tirée par un zèbre à Londres en 1912 provoquerait le même étonnement amusé aujourd’hui. Quant à ce train à vapeur qui a perforé la façade de la gare Montparnasse pour s’écraser sur le pavé en 1895, il semble encore fumer. Le monde d’hier n’aura jamais été aussi présent. F.L.

SC_9782344044810_001_T

« Quand le passé reprend vie en couleurs », de Wolfgang Wild et Jordan Lloyd, éd. Glénat, 240 pages, 39,95 euros.

Alice fait merveille

C’est un des contes les plus revisités. La petite Alice courant après un lapin blanc retardataire pour atterrir dans un monde merveilleux où une reine de cœur coupe la tête de ses sujets comme on prend une douche et un chapelier fou fête les non-anniversaires. L’illustratrice Aurélie Castex ajoute au texte une touche de poésie avec ses dessins bleus sur du papier découpé. Une façon originale de surprendre et de ravir petits et grands malgré une histoire que chacun connaît sur le bout des doigts. C.D.

SC_Couv_Alice

« Alice au pays des merveilles », de Lewis Carroll, éd. du Chêne, 116 pages, 35 euros.

Patrimoine chantant

En plus d’être directeur de la communication de TF1, Thomas Pawlowski est surtout un véritable amateur de chansons. Mais un pur et dur. Qui vibre aussi bien pour La Grande Sophie que pour Michel Sardou. Qui ne met pas de barrières entre le « Melody Nelson » de Gainsbourg et le « Zen » de Zazie. Alors Thomas Pawlowski s’est lancé dans un classement des 1 000 chansons préférées des Français. Décortiquant chaque titre avec précision, humour et érudition. Il en ressort une somme passionnante, pleine d’anecdotes, et si Jacques Brel est l’immortel numéro un, c’est « Pourtant » de Vanessa Paradis qui arrive en 1 000e position. B.L.

SC_1000_chansons_prefere

« Les 1 000 chansons préférées des Français », de Thomas Pawlowski, éd. Glénat, 372 pages, 39,95 euros

Wes Anderson, la totale

Bien sûr, le livre est rose avec un gros nœud bleu. A l’image de l’univers fantasque et coloré de Wes Anderson. Ce guide chronologique qui ressemble à un film du réalisateur regorge de petites anecdotes drôles et croustillantes. L’occasion de plonger dans les coulisses de « La famille Tenenbaum », « The Grand Budapest Hotel » (photo), « Moonrise Kingdom » et autre « Fantastic Mr. Fox ». Et de redécouvrir la carrière
du réalisateur américain et ses acteurs fétiches, Bill Murray ou les frères Wilson. Le tout illustré par de nombreuses photos de tournage. C.D.

SC_WesAnderson_COUV_FR_D

« Wes Anderson, la filmographie intégrale d’un réalisateur de génie », d’Ian Nathan, éd. Gallimard, 176 pages, 35 euros.

Lire aussi.Livres : l’humour est à la fête

Paname vu du ciel

Face aux immeubles à perte de vue et aux rues étroites, difficile pour les Parisiens de voir plus loin que le bout de leur nez. Voici donc de quoi prendre un peu de hauteur et survoler la gare de l’Est, la place des Vosges ou la tour Mirabeau. Tout à coup, les interminables guirlandes de phares le long des quais et les passants serrés rue de la Huchette semblent insignifiants. Des fourmis dans une grande ville. Et quelle ville ! Paris, qu’on prend plaisir à redécouvrir… Sous toutes ses coutures. C.D.

SC_Oiseau_Paris_COUV_ban

« Paris à vol d’oiseau », éd. Gallimard, 272 pages, 35 euros.

Modigliani, au-delà du mythe

Maudit Modigliani ? Cette monographie grand format de Thierry Dufrêne bat en brèche la légende de l’artiste italien réduit à ses galères ou à ses excès de « prince des ivrognes », qui finirent par l’envoyer six pieds sous terre à 35 ans. De Livourne à Montparnasse, en passant par Montmartre, on suit l’évolution d’un peintre et sculpteur toujours plus audacieux, quitte à choquer la morale puritaine en représentant la toison pubienne de ses modèles féminins. Les magnifiques reproductions de ses œuvres – la marque de fabrique de Citadelles & Mazenod – justifient à elles seules d’allonger une somme à la hauteur de l’ouvrage. La valeur n’a pas de prix ! F.L.

« Modigliani », de Thierry Dufrêne, éd. Citadelles & Mazenod, 324 pages, 235 euros.

Lire aussi. Littérature jeunesse : un air de famille

Vive les effrontés !

A l’heure où chacun semble s’offusquer quand l’eau du conformisme fait des clapotis, ce florilège de trublions qui ont pimenté de leurs provocations la radio, les journaux et la télé ravira les amateurs de poil à gratter. Dans cet album richement illustré préfacé par Nicolas Bedos, vous allez vous gondoler avec Bertrand Blier, Robert Crumb et les affreux machos de « Hara Kiri », reprendre une rasade de rigolade avec Desproges et Coluche, pouffer devant les sorties de route alcoolisées de Charles Bukowski ou de Serge Gainsbourg. Un mauvais esprit qui semble hélas avoir fini par tirer son irrévérence, face au tribunal édifiant de la bienséance. F.L.

« Incorrect », éd. du Cherche-Midi, 216 pages, 35 euros.

Pochettes et surprises

Les éditions du Layeur se sont lancées dans la parution de beaux livres consacrés aux pochettes d’albums. Après d’excellents « King Crimson Cover » ou « Eric Clapton Cover », voici un « Bashung » revisité par Philippe Barbot. Le journaliste, longtemps pilier de « Télérama », a souvent rencontré l’homme en noir. Et se plaît à décrypter l’œuvre de Bashung avec un vrai sérieux. De ses premiers EP parus dans les années 1960 à ses disques sortis après sa mort en 2009, Barbot montre surtout une ligne de conduite, un homme en quête permanente, toujours en train de se remettre en question. C’est passionnant. A noter que la maison publie aussi une discographie de Led Zeppelin analysée par Belkacem Bahlouli. Tout aussi nécessaire.B.L.

SC_Led_Zeppelin
SC_Couv_Bashung_jpeg_hd

« Bashung », de Philippe Barbot, et « Led Zeppelin », de Belkacem Bahlouli, éd. du Layeur, 144 pages, 34 euros.

Toute reproduction interdite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *